Best-of Actu Tennis #19 : Le bouquet final(e) de Wimbledon

Toute L'Actu Tennis

Best-of Actu Tennis #19 : Le bouquet final(e) de Wimbledon

Le dénouement de Wimbledon a bien eu lieu ce week-end de fête nationale avec tout d’abord le triomphe de Simona Halep qui a écrasé Serena Williams, et pour conclure cette quinzaine, l’apothéose entre Novak Djokovic et Roger Federer, plus explosif qu’un feu d’artifice à la Tour Eiffel.

Wimbledon (ATP)

Novak Djokovic bat Roger Federer 7-6(5) / 1-6 / 7-6(4) / 4-6 / 13-12(3)

Sans être anti-Djokovic, ce qui est loin d’être mon cas, mais certainement pro-Federer, je ne peux que me dire que cette finale n’aurait été que plus belle si Roger Federer avait triomphé. Parce qu’il a été le meilleur joueur dans cette finale, parce qu’il a 37 ans, parce qu’un 21ème tournoi du Grand Chelem, parce qu’il aurait le 2ème joueur à battre Nadal et Djokovic dans un même tournoi…et pour des dizaines d’autres raisons. Novak Djokovic a été le joueur des grands moments : 3 tie-break remportés où il a su augmenter son niveau de jeu sous la pression quand son adversaire faisait les mauvais choix. Après cette demi-finale, elle aussi mémorable, contre Rafael Nadal, tous les espoirs étaient permis pour le Suisse avec un niveau de jeu aussi stratosphérique. Et l’exploit n’était pas loin : un seul point manqué, par deux fois, à 8-7 dans le 5ème set.

djokovic gagne wimbledon 2019

Bon, j’avoue que c’est aussi parce que j’ai légèrement le seum que Federer ait perdu cette finale. Il faut bien reconnaître que côté Serbe, la victoire est au moins tout aussi extraordinaire. Comme à chacune de ses confrontations avec Roger, Novak affronte son adversaire de l’autre côté du filet et 15 000 personnes prêt à exulter à chacun des points gagnés par le Suisse. Cette victoire elle est surtout mentale pour le n°1 mondial. Il sait très bien que son niveau de jeu était en dessous de celui de son adversaire du jour et ce qui l’a maintenu c’est son caractère, savoir tenir quand on joue mal, s’accrocher jusqu’au tie-break. Ironiquement, la première année où le tie-break du 5ème est instauré à 12-12 a peut-être sauvé Djokovic et plombé Federer. On ne le saura jamais, peut-être que la fatigue aurait eu raison du joueur de 37 ans a 16-14 ou 18-16, peut-être que Novak aurait réussi à breaker une dernière fois…en tout cas Roger est bien celui qui a eu les premières balles de match et les a ratées, quand Novak n’en a eu besoin que d’une.

On ne peut pas dire si Novak Djokovic deviendra le plus grand joueur de tous les temps mais il sera certainement le champion avec la plus grand force mentale de ce sport. Sa non-célébration à la fin de match épique résume assez bien la relation entre ce joueur et le monde du tennis. Il restera toujours le vilain petit canard qui est venu perturbé l’ordre établit par Roger Federer et Rafael Nadal. Malheureusement ses exploits seront toujours minimisés, à moins de gagner 25 titres du Grand Chelem…

Le Point Classement ATP

-3 : Le finaliste de l’édition 2018, Kevin Anderson, perd son statut de top 10 suite à son élimination au 3ème tour. Le Sud-Africain est 11ème au classement ATP ce lundi.

La progression : joli +11 pour Fernando Verdasco, qui a atteint les 1/8èmes de Wimbledon. Le vétéran Espagnol réintègre le top 30 (n°26).

La dégringolade : une élimination au 1er tour de Wimbledon qui fait mal pour Adrian Mannarino. Le Français perd 20 places au classement et se retrouve à la 62ème place ATP…

Wimbledon (WTA)

Simona Halep bat Serena Williams 6-2 / 6-2

24 heures, on assistait au scénario inverse de la finale masculine : le choc entre la n°7 mondiale, Simona Halep et la n°10, Serena Williams a tourné court. 56 minutes, c’est le temps qu’il a fallut à Simona Halep pour marcher sur Serena Williams. La Roumaine n’a fait qu’une bouchée d’une adversaire qui lui avait posé beaucoup de problèmes par le passé. A la voir dérouler son jeu de cette manière, on se demande comment on a pu l’oublié de la course au titre. Mais c’était avant de savoir que Wimbledon se jouerait sur terre battue verte…Peut-être que la lenteur de la surface explique ce succès d’une joueuse avec ce style de jeu, néanmoins il faut reconnaître le caractère de la Roumaine qui a parfaitement réagi après son élimination en quart de Roland Garros alors qu’elle était l’immense favorite !

Du point de vue de Serena, on peut dire que l’Américaine est totalement passée à côté de son match, jamais en mesure de déborder Simona Halep, jamais proche de décrocher sa 24ème couronne en Grand Chelem. C’est la troisième finale consécutive ratée par Serena Williams, ce qui ne lui était jamais arrivée, d’autant plus aussi sèchement : deux sets secs lors des 3 dernières finales en question (Wimbledon 2019 contre Kerber, US Open 2018 contre Osaka, et Wimbledon 2019).

Commentaire : 1

  1. […] chute a été douloureuse après le final épique de Wimbledon mais le circuit a repris son train-train quotidien des ATP 250 et WTA International aux 4 coins du […]

Ajoutez votre commentaire