Aller à Roland Garros, c’est un rêve pour beaucoup  de fans, et quand on a cette chance de pouvoir s’y rendre, on a envie de profiter au maximum de sa journée ou de ses journées, pour les chanceux ! Une place à Roland Garros ce n’est pas donné (à moins que vous soyez un people parisien mais dans ce cas le tennis n’est pas le but premier de votre visite) ! Il y a différentes manières de passer son temps à Roland, il y a ceux qui ont des places pour les grands courts et qui vont pas quitter leur place et les autres qui souhaitent voir un maximum de matchs et de joueurs, et là c’est sur les courts annexes que ça se passe !

tsonga à roland garros 2015

Toi après ta journée à RG 😀

Pour rappel :

  • Les courts principaux (Lenglen, Chatrier, et le Court n°1…oh wait le court n°1 a été détruit et je ne sais pas quel court le remplace). Places attitrées pour un seul court.
  • Courts annexes : tous les courts du n°2 au n°18, plus le court simmone mathieu, places libres sur le court que vous voulez.

Si vous êtes plutôt du genre chasseur d’autographes et de selfies, voici quelques petits conseils pour votre visite à Roland Garros d’après ma propre expérience !

1- Arriver tôt

Ça peut paraître évident, et vous vous dîtes sûrement que arriver 30 minutes avant le début des matchs c’est tôt. Que nenni les amis ! Si vous arrivez au stade à 10h30, il y a peu de chance que vous soyez à 11h sur votre siège. Ces dernières années les contrôles de sécurité se sont multipliés, entre 10h et 11h les gens arrivent en masse, il vous faudra patienter un petit moment avant d’entrer.

 

Si vous le pouvez, arrivez avant 10h (l’heure d’ouverture du stade) avant que les spectateurs arrivent massivement. Arriver tôt dans le stade vous permettra aussi de profiter des entraînements des plus grands joueurs ! Beaucoup de joueurs et de joueuses viennent s’entraîner avant le début des matchs sur les courts et pas n’importe lesquels. L’année dernière je rentre dans le stade : bim, brochette Halep, Wozniacki, Del Potro ! Pas mal non ?

2- Traîner sur les courts annexes.

Même si vous avez une place sur un grand court, prenez le temps de vous balader sur les courts annexes pour 2 raisons. D’abord, en première semaine, c’est là que se jouent les matchs épiques avec une énorme ambiance. Les stars sont peut être sur le Chatrier, mais les matchs sont la plupart du temps déséquilibrés et tournent court très vite. En plus, les « petits courts » de Roland Garros ont beaucoup de charme comme le nouveau court n°18 ou le feu court n°2. 

Les spectateurs comme les joueurs ont tout de suite adopté le court 18 ! Source : Roland Garros

Alors que sur les petits courts, il y a des matchs très serrés et souvent des “petits français” qui créent des exploits. L’année dernière par exemple, il y a eu un gros match de Corentin Moutet contre Ivo Karlovic sur le court n°6 si je me souviens bien, on pouvait entendre le public à l’autre bout de Roland Garros, inégalable ! La deuxième raison est la même que le point 1 ! Les joueurs programmés plus tard dans l’après midi s’entraînent en milieu de journée. Vous pouvez alors tomber sur Djokovic, Serena Williams, et les voir à moins d’un mètre de vous, toujours impressionnant.

3 – Ne jamais acheter de la bouffe

Là on est dans le pratique, le vécu  et vraiment c’est un conseil d’ami : n’achetez jamais de sandwich à Roland Garros. Au delà du prix exorbitant (le fameux Perrier à 3€), les sandwichs ne sont même pas bons, ne gaspillez pas 10 balles pour un jambon/beurre dégueulasse 😂 Prévoyez quelque chose, n’importe quoi, mais ne vous infligez pas ça. En plus, le temps que nous ne passerez pas à faire la queue pour acheter ce délicieux repas, vous le passerez sur les courts 🙂

D’ailleurs, c’est le même combat niveau restauration pour les joueurs ! Il paraît que la cantine des joueurs de Roland est la pire des tournois du Grand Chelem…C’est ballot dans un pays qui est réputé pour sa gastronomie 😅

4- Restez connecté

L’avantage maintenant avec les réseaux c’est qu’on peut savoir tout ce qui se passe sans y être. Suivez les bons hashtags sur Twitter notamment et vous serez au courant de tout, d’un match épique sur un le court n°8, Federer qui s’entraîne sur le 12…Twitter c’est le moyen de tout savoir sans bouger et surtout de ne rien rater.

Le compte officiel de RG a notamment créé des hashtags comme #MonRG

5- Restez tard

Comme le premier conseil, vous allez me dire que ça coule de source. Quand vous n’avez pas de billets pour les grands courts, c’est l’occasion de rentrer sur le Chatrier ou le Lenglen. Beaucoup de personnes quittent définitivement le stade après 19h et n’ont donc plus besoin de leur billet. Il faut donc passer en mode mendiant et demander gentiment s’ils veulent bien vous filer leurs billets pour la fin de la soirée. En général, les gens acceptent, ça ne leur coûte rien de toute façon! Et puis si ça ne marche pas une première fois, réessayer plusieurs fois, il y a des centaines de personnes qui quittent le stade vous trouverez forcément une âme charitable 🙂

coucher de soleil à roland garros

Autre avantage de rester tard : le coucher de soleil qui rend les courts encore plus beau !

La deuxième raison c’est que les matchs tardifs se jouent souvent dans une ambiance très sympa avec seulement des passionnés dans les tribunes. Vous verrez peut-être des « inconnus » mais vous vivrez à coup sûr des émotions incroyables !

6- Ouvrez l’œil

On le sait, à Roland Garros on ne croise pas que des passionnés de tennis, dans les gradins, les people se bousculent pour avoir leur photo dans Voici. Ce qui veut dire que vous pouvez aussi les croiser dans les allées. Evidemment on les croise plutôt aux abords du Philippe Chatrier que du court n°17…

Faire la Ola c’est un truc de beauf ? Bah allez dire ça à Jay-z tiens !

Donc soyez observateur quand vous vous baladez près du court central ! Perso j’ai déjà vu Nicolas Batum (joueur français de NBA)…oui bon je vous ai pas dit que vous alliez tomber sur Beyoncé non plus 😛 Au delà des people spectateurs, il y a les consultants télé, les “journalistes” et les anciens joueurs. Ouvrez l’oeil car il y a de fortes chances pour croiser la moumoute légendaire de Nelson Monfort national au recoin d’une allée ! Là vous allez faire des jaloux je vous le dis.

Tags:

Comments are closed